Sans l’ombre d’un témoin de Elizabeth George

Sans l’ombre d’un témoin

Le samedi 10 septembre 2005 par channe01

Grande réussite à nouveau pour Elisabeth George avec ce polar qui met en scène ses héros récurrents. C’est ce qui fait d’ailleurs tout l’intérêt de ces romans. Car il n’y a pas vraiment de personnages secondaires. Tous ont leur rôle à jouer et ils sont décrits selon tous les angles de vue possibles. Ce qui donne des polars foisonnant de détails mais nullement ennuyeux à la lecture. L’impression de retrouver une famille.

Même les personnages qui n’apparaissent que dans cette histoire sont décrits, leur mode de vie, leur psychologie. C’est le talent d’Elisabeth George que de ne pas laisser de côté la moindre information. D’où des pistes multiples et un attachement aux personnages...

Pour la première fois, Elisabeth George suit le parcours d’un tueur en série et elle le fait avec subtilité.

Il n’y a pas le noir et le blanc mais toutes les nuances du gris de la vie et ses couleurs aussi. On suit l’enquête pas à pas dans les tours et détours et les voies sans issue.

Un grand moment de lecture et une virée dans Londres des quartiers les plus défavorisés aux quartiers privilégiés. Mais le crime frappe partout. Et l’on attend avec impatience la suite...