Recto / Verso de Gaël-Laurent Tilium

Recto / Verso

Le dimanche 3 juin 2007

C’est un roman autobiographique, un premier livre, semble-t-il. L’auteur choisit le pseudonyme pour ne pas être reconnu et ainsi mieux se faire connaître de nous, en toute sincérité. Pour cela, il nous entraîne avec lui dans son monde, ou plutôt ses mondes, nous les fait découvrir comme lui y est entré. Mais on a l’avantage qu’il nous ouvre la porte !

C’est quoi l’histoire ? c’est quoi ces mondes ? c’est qui l’auteur ? Non, c’est tellement mieux d’aller vers l’inconnu, de se laisser embarquer.

On passe un excellent moment en sa compagnie. L’écriture est savoureuse, et la lecture goulue, d’une traite !! On s’amuse, on souffre avec lui, sachant qu’il y aurait matière à réfléchir, mais, non, pas pour l’instant, pas tout de suite... là on est trop bien, on profite de sa plume vive et joueuse. Après, on se rendra vraiment compte de tout ce qu’il a distillé en nous, ce cadeau qu’il nous fait de nous livrer ses propres expériences et ses questionnements légitimes, parce que c’est aussi avec cela que chacun avance. Sans en avoir l’air - suprême élégance - c’est un texte très riche. On soupçonne un bouillonnement d’idées, d’impressions, d’expériences, d’anecdotes et de réflexions à partager. Et on a très envie qu’il nous emmène à nouveau pour un petit moment de bonheur, pour une autre gourmandise.