Les Champs de Braises de Hélie de Saint Marc

Les Champs de Braises

Le dimanche 24 novembre 2002 par Moebius

Il a fait la seconde guerre mondiale, Auschwitz et Buchenwald, il a connu la guerre du Vietnam, celle d’Algérie... Par son témoignage Elie nous fait prendre conscience d’une chose. Que jamais on ne se relève vraiment des horreurs de la guerre.

Pas de plaintes, pas de détails scabreux. Le livre d’Elie tranche de par son apparent détachement des choses matérielles pour ne retenir que le sentiment d’un homme perdu au milieu d’une guerre qui lui échappe, mais que ses hauts commanditaires ne comprennent pas non plus. Il nous montre l’absurdité des oppositions nationales et les fraternités possibles, même entre ennemis.

Un témoignage plein d’humilité, une blessure encore ouverte qu’il nous est donnée de découvrir... Si ce roman laissera certains d’entre vous déçu de ce refus systématique de son auteur à prendre partie, tirer des leçons de son expérience, d’autres apprécieront ce fait plus simple qu’il souhaite mettre en avant : La vérité est en chacun de nous !


  • Les Champs de Braises  10 avril 2008
    Le plus beau livre de la vie que je n’ai jamais lu .De saint marc est un soldat poéte.Un grand merci pour ce livre que l’ on peut lire au moins deux fois.
    Répondre à ce message