Le train des oubliés de Didier Daeninckx

Un texte de Daeninckx dessiné par Mako

Le train des oubliés

Le samedi 22 novembre 2003 par Dadoo

Des adolescents meurent après avoir fait un feu au fond d’une mine désaffectée. Le père d’un des gamins va étudier les lieux et trouve les explications officielles bien étranges. Son enquête va lui faire remuer la boue, ce qui ne plaira pas à tout le monde...

Didier Daeninckx, auteur social et humaniste place son récit dans le Nord avec toutes ses dimensions : les restes de la guerre, le passé sidérurgique, les gosses désœuvrés qui s’amusent dans les friches industrielles.

Le dessin en Noir & Blanc de Mako rend très bien cette atmosphère froide et chaleureuse à la fois.

Finalement la vérité éclate et notre beau pays n’en sort pas grandi. En cela ce récit se rapproche beaucoup de Meurtres pour mémoire. Celui-ci est peut être un peu moins intense mais tout aussi intéressant !

Présentation de l’éditeur

Aubercourt, dans le Nord. Des adolescents font un feu dans la galerie d’une mine de charbon désaffectée. Et c’est le drame : on les retrouve asphyxiés. L’enquête officielle s’orientera vite vers la thèse rassurante de l’accident. Mais le père d’une des jeunes victimes n’arrive pas à s’y résoudre. Trop de non-dits planent sur cette affaire. Il décide de mener sa propre enquête et risque sa vie, à son tour, pour percer des secrets inavouables. Un polar social et humaniste inédit de l’écrivain Didier Daeninckx.