L’enfant de Noé de Eric-Emmanuel Schmitt

L’enfant de Noé

Le dimanche 26 décembre 2004

Suite (et fin ?) du désormais célèbre "Cycle de l’invisible" écrit par Schmitt, "L’enfant de Noé" s’inscrit dans une continuité parfaite dans la magistrale lignée de ses prédécesseurs ("Milarepa", "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" et "Oscar et la Dame Rose").

L’histoire de ce petit garçon qui a le malheur d’être juif en 1942 est écrite de manière extraordinaire : le style simple sans jamais être négligé, parfois des élans poétiques ou philosophiques, mais surtout une histoire, un conte presque, ces instants de tendresse, de solidarité, de haine aussi, l’existence de tous ces enfants recueillis et protégés par le père Pons, toute cette vie qui résiste au coeur de la guerre. Alors que l’holocauste emporte tout, alors que dans les camps de concentration on gaze, fusille, torture, incinère et enterre, alors que l’horreur est partout, un petit îlot d’amour flotte, mais manque souvent de faire naufrage...

Certains passages arrachent des larmes ou des frissons, ou les deux, comme cet épisode court mais intense : alors que les petits garçons juifs prennent leur douche, un officier allemand arrive dans la pièce. Pas besoin d’avoir fait de grandes études pour savoir ce qui se passe dans sa tête : petits garçons circoncis, donc juifs, donc créatures à exterminer. Le temps semble s’arrêter. Je ne dévoilerai pas la chute de ce passage - un moment fort du livre.

Si "L’enfant de Noé" est le dernier né du "Cycle de l’invisible", les trois livres précédents en valent également la peine. Impossible d’élire un favori parmi ces quatre romans époustouflants, qui offrent à Schmitt un succès plus que mérié.


  • L’enfant de Noé  19 janvier 2008, par
    "L’enfant de Noé","Milarepa", "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" et "Oscar et la Dame Rose", après les avoir lus j’ai pensé qu’il faudrait imposer leur lecture à l’école. Pourquoi ? mais pour faire comprendre aux jeunes le sens de la poésie, le respect et la tolèrence des autres.
    Répondre à ce message
  • > L’enfant de Noé  8 septembre 2005
    Ce livre plein de poésie et d’humanisme peut-être lu aussi bien par les adultes que par les enfants à qui il pourra apporter une grande leçon de tolérance
    Répondre à ce message
  • > L’enfant de Noé  3 avril 2005
    Je ne connaissais pas EES mais ce livre est vraiment un des livres que j’ai préféré. Il nous montre la notion de respect, de tolérance de la différence. C’est un livre que je conseille à tout le monde. Il permet de réfléchir sur soi sa facon de penser mais surtout c’est une grande lecon d’humilité. Merci
    Répondre à ce message
  • > L’enfant de Noé  8 janvier 2005
    Je n ai encor lu aucun de ces livres passke je pensais qu’ils étaient commercials et nuls, mais cet article m a tro donné envie de le lire ! Merci !
    Répondre à ce message
  • > L’enfant de Noé  29 décembre 2004
    Effectivemen ce livre é génial ! J le conseil à ts ceux ki l’auré pa lu.
    Répondre à ce message