Jack l’éventreur de Patricia Cornwell

Ou : comment j’ai résolu en quelques semaines, ce que l’on ignore depuis plus d’un siècle.

Jack l’éventreur

Le lundi 5 avril 2004 par Sheherazade

Lors d’un séjour à Londres, Patricia Cornwell visita Scotland Yard et eut accès au dossier de Jack l’Eventreur, l’un des plus cèlèbres tueurs en série, dont l’identité ne sera jamais connue.

L’histoire de l’Eventreur fascine depuis plus d’un siècle ; à Londres, il y a des "promenades de l’Eventreur", à travers les quartiers de l’East End de Londres, dans le tristement célèbre Whitechapel, le quartier des plus démunis et des plus misérables des habitants au 19ème siècle.

On ne saura jamais qui était cet abominable criminel, on parla même d’un membre de la famille royale anglaise ou proche de la couronne, et ce serait la reine Victoria elle-même qui obligea à étouffer l’affaire. Pour beaucoup de personnes, il ne faisait presque aucun doute que c’était le médecin personnel de la reine qui était le criminel compte tenu de la manière quasi médicale des meurtres.

Pour Patricia Cornwell, à la lecture des documents que l’on mit à sa disposition, il ne fait aucun doute que Jack l’Eventreur était Walter Richard Sickert, un peintre qui s’essaya d’abord au théâtre, avec peu de succès il faut bien le dire. Sickert était connu pour aimer séduire, il avait des succès tant masculins que féminins, aimant particulièrement les plaisanteries cruelles mettant les autres dans l’embarras. Et surtout il adorait les déguisements. Lorsqu’il se lança dans la peinture, il travailla avec James Whistler et il travailla aussi avec Aubrey Beardsley. Sickert disait que ses oeuvres s’inspiraient de Whistler et de Degas ; il prenait énormément de croquis de scènes des music-halls londoniens, ainsi que du public et des coulisses. La fin de sa vie fut consacrée à l’enseignement et l’écriture.

Pour l’auteur, la culpabilité de Sickert est même évidente si l’on observe ses oeuvres de près ; beaucoup d’entre elles véhiculent des scènes sordides et certaines sont même le reflet de ses meurtres. Par ailleurs, malgré son anonymat, l’Eventreur laissait des messages qui eux aussi enlèvent le doute quant à l’identité de Sickert, qui aimait la notoriété. En se moquant ouvertement de la police, en plus de ses crimes, il était à la "une" de tous les journaux d’Angleterre. Cornwell a adapté les méthodes d’investigation modernes à un meurtre vieux de plus d’un siècle ; elle se base sur la médecine légiste et tous ses progrès ; elle affirme même que l’ADN de Sickert a pu être identifié ! Par ailleurs, son portrait psychologique prouve l’accusation : Sickert était atteint d’une malformation sexuelle qui lui causait de fortes douleurs au moment de l’acte et ne lui permettait donc pas de l’assouvir, ergo la déviation vers le crime dans une "furie d’impuissance" !

Bref, l’auteur s’est donné beaucoup de mal pour développer une théorie toute personnelle, dont elle a tiré un livre intéressant à lire, dont la bibliographie est très bien faite, mais cela s’arrête là. Elle semble faire une réelle fixation sur Walter Sickert, elle en fait presque une affaire personnelle. Ce n’est pas que cette théorie ne tienne pas la route, mais ce n’est que sa théorie. Ce qui n’est pas très agréable à la lecture du livre, c’est le ton particulièrement arrogant et sans appel de son étude, elle seule semble détenir la vérité. On retrouve là le ton habituel de ses romans, mettant en scène Kay Scarpetta qui est également fort tranché.


  • Jack l’éventreur  9 septembre 2007, par milou
    Personnellement, je n’ai pas du tout aimé la façon dont a été écrit ce roman. Je l’ai trouvé difficile à lire car beaucoup de répétition et pas vraiment de suivi dans la chronologie. La théorie de Patricia Cornwell tient la route mais j’aurais aimé qu’elle aborde ce sujet de façon plus romancé et non comme des rapports de police mis bout à bout....
    Répondre à ce message
  • ENFIN LA VERITE EN SEPTEMBRE ?  2 juin 2006, par CODE1888

    Pour ceux et celles que ça intéresse, un nouvel ouvrage sur Jack préfacé par Pierre Bellemare sortira le 21 septembre.D’après mes sources, ce bouquin résultat de 20 ans d’enquête pourrait livrer la vérité avec des éléments imparables et un mobile solide pour chacun des meurtres.Et démonte point par point la théorie farfelue de Patricia Cornwell avec arguments à l’appui.A coup sûr la théorie la plus plausible à ce jour ...et totalement inédite , fait assez rare pour être noté.

    Lien : http://jackthesecret.com


    Répondre à ce message
    • ENFIN LA VERITE EN SEPTEMBRE ? 2 juin 2006, par bastet
      je serai assez curieuse de lire cela, vivement septembre donc !
      Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  1er juillet 2005, par Abberline
    Bonjour ! Tout d’abord, je trouve que Patricia Cornwell insite lourdement sur trois choses accessoires : les lettres supposées écrites par l’éventreur, l’œuvre de Sickert ainsi que son supposé caractère. Sans cela, le livre ne présente qu’un bien minime intérêt. Certaines affirmations sont mêmes ridicules : un peintre n’ayant jamais pratiqué la chirurgie aurait opéré DANS LE NOIR des prostituées tout en étant pressé par le temps (à cause des rondes de nuit des agents arpentant 24h sur 24 Whitechapel). Les blessures étaient, contrairement à ce qu’elle affirme, très précises et qui plus est, qui d’entre nous sait opérer et reconnaître l’utérus, les reins, le coeur, ... ? C’est impossible car il existe une différence énorme entre le fait de posséder d’éventuelles notions d’anatomie (et elle ne prouve pas que Sickert en avait, elle ne fait que citer les ouvrages de l’époque ... quelle investigation !), encore faut-il pouvoir mettre ces connaissances en pratique et cela nécessite une expérience certaine. De plus, prétendre que Sickert se changeait et se déguisait pour ses meurtres ou qu’il se promenait à pied pour les commettre est tout aussi ridicule. Cela signifierait que lorsqu’il a tué Stride puis Eddowes au cours de la même nuit, il avait prévu dans son sac assez de vêtements propres pour se changer deux fois ! Ensuite, elle insinue que Sickert aurait guetté les rondes de la police pour tuer les prostituées, avant de les éventrer sur place. Très risqué ! Aucun bruit n’a été entendu et très peu de sang a été retrouvé (pas les quatre litres auxquels on pourrait s’attendre en tous les cas). Non, le crime a été commis dans un fiacre et l’assassin n’a eu qu’à déposer le corps après avoir guetté les agents de police. Ensuite il repartait sans se changer, comme il était venu et ne laissait sur les lieux du crime aucun indice probant. L’assassin était forcément en fiacre et bénéficiait de l’aide d’un cocher, ce qui explique qu’il y ait eut deux types de descriptions données par les témoins oculaires : un homme jeune et un plus âgé. Cela explique aussi la façon quasi surnaturelle de disparaître après les meurtres d’un lieu aussi surveillé. Je pense que ces assassins n’étaient autres que Sir William Gull (médecin de la Reine et du Prince) et John Netley (cocher du Prince). Car si Sickert était le meurtrier, la boucherie aurait continué au même rythme. Or, ce fut loin d’être le cas, à supposer que d’autres meurtres aient été perpétrés par l’éventreur, ce que je ne pense pas. Par contre, si les meurtres avaient un mobile autre que la pulsion meurtrière qui caractérise les psychopathes, alors il est facile de s’expliquer l’arrêt soudain de ces meurtres. Qui plus est, et il ne faut pas y voir là une coïncidence, Sir William Gull est mort en janvier 1890, soit un peu plus d’un an après l’arrêt de la série de meurtres (en novembre 1888) ! Détail troublant : Gull était un farouche partisan de la vivisection ... Peut-être s’est-il pris au "jeu" ? Ses mutilations semblent démontrer un certain goût pour les lacérations faciales, à moins que ces actes n’aient été absolument nécessaires, par exemple pour que la police pense que la victime retrouvée chez Mary Jane Kelly était Mary Jane Kelly. En réalité, peut-être n’était-ce pas le cas puisqu’à l’époque l’identification se basait sur les vêtements de la victime et que la police, retrouvant le corps de la victime chez Kelly n’avait aucune raison de douter de l’identité de la morte. Autre détail insolite : Mary Jane Kelly (si il s’agit d’elle) a été selon toute vraisemblance tuée chez elle (en tous les cas, elle fut retrouvée chez elle) ... quel risque pour l’assassin, alors que des dizaines d’autres prostituées auraient fait l’affaire d’un psychopathe. Non ... ce que le tueur voulait, c’était Mary Jane Kelly et pas une autre ! Pourquoi ? Il est aujourd’hui avéré que le prince se rendait régulièrement à Whitechapel et qu’il appréciait la compagnie des prostituées ... Gull fut donc désigné pour veiller à ce qu’il ne reste plus aucune trace de ses escapades. Autre chose qui semble avérée : les lettres n’ont pu être écrites par l’assassin car leur ton enjoué dénote singulièrement avec la sobriété des meurtres. Il semblerait aujourd’hui que ces lettres aient été écrites par un journaliste du Star (un certain Bert) qui espérait ainsi vendre le plus d’exemplaires possibles de son quotidien.
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 20 janvier 2006, par bastet
      je viens seulement de découvrir votre long et intéressant commentaire à propos du bouquin de Cornwell - je me rends aussi compte que le commentaire de miss mary vous était probablement adressé, toutefois il est vrai que ceux qui ont aimé la théorie de Cornwell ont beaucoup de difficultés à accepter qu’on ne soit pas de leur avis - en tout cas votre commentaire est réellement intéressant.
      Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  30 juin 2005, par Abberline
    Bonjour ! Tout d’abord, je trouve que Patricia Cornwell insite lourdement sur deux choses accessoires : les lettres supposées écrites par l’éventreur et le caractère supposé de Sickert. Sans cela, le livre présente un bien minime intérêt. Certaines affirmations sont mêmes ridicules : un peintre n’ayant jamais pratiqué la chirurgie a opéré DANS LE NOIR des prostituées tout en étant préssé par le temps (à cause des rondes de nuit des agents arpentant 14h sur 24 Whitechapel). Les blessures étaient contrairement à ce qu’elle affirme très précises et qui plus est, qui d’entre nous sait opérer et reconnaître l’utérus, les reins, le coeur, ... C’est impossible, car il existe une différence énorme entre le fait de posséder d’éventuelles notions d’anatomie (et elle ne prouve pas que Sickert en ait, elle ne fait que citer les ouvrages de l’époque ... quelle investigation !), encore faut-il une pratique chirurgicale importante. De plus, prétendre que Sickert se changeait et se déguisait pour ses meurtres, qu’il se promenait à pied est ridicule. Cela signiefierait que lorsqu’il a tué Stride puis Eddowes, il avait prévu dans son sac assez de vêtements propres pour se changer deux fois ... Non ! Ensuite, elle insinue que Sickert aurait guetté les rondes de la police pour tuer les prostituées, avant de les éventrer sur place. Aucun bruit n’a été entendu et très peu de sang a été retrouvé (pas les quatre litres que l’on pourrait attendre en tous les cas). Non, le crime a été commis dans un fiacre et l’assassin n’a eu qu’à déposer le corps après avoir guetté les agents de police. Ensuite il repartait sans se changer, comme il était venu et ne laissait sur les lieux du crime aucun indice probant. L’assassin était forcément en fiacre et bénéficiait de l’aide d’un cocher, ce qui explique qu’il y ait eut deux types de descriptions données par les témoins oculaires : un homme jeune et un plus âgé. Je pense que ces assassins n’étaient autre que Gull et Netley. Car si Sickert était le meurtrier, la boucherie aurait continué au même rythme. Or, ce fut loin d’être le cas, à supposer que d’autre meurtres aient été perpétrés par l’éventreur, ce que je ne pense pas. Par contre, si les meurtres avaient un mobile autre que la pulsion meurtrière qui caractérise les psychopathes, alors il est facile de s’expliquer l’arrêt soudain de ces meurtres. Qui plus est, et il ne faut pas y voir là une coincidence, Sir William Gull est mort en janvier 1890, soit un peu plus d’un an après l’arrêt de la série de meurtres en novembre 1888 ! Détail troublant : Gull était un farouche partisan de la vivisection ... Peut-être s’est-il pris au "jeu" ? Autre détail insolite : Mary Jane Kelly a été selon toute vraisemblance tuée chez elle (en tous les cas, elle fut retrouvée chez elle) ... quel risque pour l’assassin, alors que des dizaines d’autres prostituées auraient fait l’affaire d’un psychopathe. Non ... ce que le tueur voulait, c’était Mary Jane Kelly et pas une autre ! Pourquoi ? Il est aujourd’hui avéré que le prince se rendait régulièrement à Whitechapel et qu’il appréciait la compagnie des prostituées ... Gull fut donc désigné pour veiller à ce qu’il ne reste plus aucune trace de ses escapades. Autre chose qui semble avérée : les lettres n’ont pu être écrites par l’assassin car son ton enjoué dénote singulièrement avec la sobriété des meurtres. Il semblerait aujourd’hui que ces lettres aient été écrites par un journaliste du Star (un certain Bert) qui espérait ainsi vendre le plus d’exemplaires possibles de son quotidien.
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 18 janvier 2006, par mary

      je pense que personnellement tu as trop regardé "From Hell" et je pense vraiment que l’idée du complot est maintenent dépassée..Pour les contemporains de l’éventreur c’était limite compréhensible qu’ils y croient, les pauvres n’avaient rien d’autre !Mais maintenant soyons réalistes !A l’époque de cette série de meurtres Sir William Gull n’était qu’un vieillard qui aurait eu grand mal a porter des coups d’une telle puissance ! Je n’ai pas envie de réouvrir le débat sur les milles et unes théories qui ont pu etre imaginées sur ces meurtres mais je pense que Jack L’Eventreur n’aurait pas été aussi célébre, aussi interessant si le coupable était tombé entre les mains d’Aberlline !

      Pourquoi critiquer autant la théorie pas si improbable de P.Cornweel ?Moi, je la trouve plus plausible. Mais c’est mon point de vue. Alors juste un dernier petit mots avant de finir :laisser à chacun de nous croire ce que bon lui semble.....

      Mary.


      Répondre à ce message
      • > Jack l’éventreur 18 janvier 2006, par bastet
        je me demande parfois en quelle langue il me faut l’exprimer que ce n’est pas parce que je donne mon avis sur un livre que je souhaite que chacun le partage. Tant mieux si votre point de vue diffère du mien, tant mieux si vous pensez que la théorie de cornwell est plausible, et votre dernier petit mot était totalement superfaitatoire !
        Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  14 septembre 2004
    Heureusement, Jack l’Eventreur n’est pas la seule oeuvre de Patricia Cornwell ! J’espère simplement que ce livre ne découragera pas les lecteurs car Patricia Cornwell est avant tout un écrivain de talent lorsqu’elle s’en tient au roman.
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 14 septembre 2004, par bastet
      je suis d’accord avec vous - en fait, je ne soutiens pas que jack l’éventreur soit un "mauvais" livre, ce qui m’a dérangée lors de la lecture, c’est le ton définitif de ses conclusions.
      Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  17 août 2004, par une jeune intéréssée (14 ans) de JACK THE RIPPER

    Réelement, je trouve votre article affreux. avez vous au moin cherché à lire ce livre sans avoir d’opinion fondée dès les première page ? A vous lire on croirait que non. Il est vrai que beaucoup d’écrivain détéctive ou autre ont éssayé de resoudre ce mystère d’une manière superficielle et avec des soupcons non fondés, mais dans ce livre ils le sont et aussi bien ancrés dans la réalité. Sur ce, éspérons que les fans de cornwelle ou de Jack the Ripper réagiront

    une jeune intéréssée (14 ans) de JACK THE RIPPER


    Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  8 août 2004

    Message au rédacteur de cet article, et à tous les autres rédacteur d’articles semblable à celui ( parce que j’en ai trouvé pas mal, sur le net...) . Pourquoi ne pas croire la théorie Patricia Cornwell ? Qu’est-ce qui, d’après vous, dans son livre, peut - être réfuté ? Etes vous vraiment certain que c’est elle qui fait du cas "Walter Sickert" une affaire personnelle, ou est-ce que c’est vous qui personnellement vous refusez à admettre que ce peintre, aussi exceptionnel puisse t il etre, puisse être l’éventreur ? Parce que c’est un peintre, il ne peut pas être l’éventreur ? D’habitude, on a tendance à reprocher les accusations sans preuves, et là P.Cornwell a toutes les preuves, absolument toutes, noir sur blanc dans un gros bouquin, et on trouve encore le moyen de le lui reprocher ? Quand à la phrase de l’article qui dit "Ce qui n’est pas très agréable à la lecture du livre, c’est le ton particulièrement arrogant et sans appel de son étude, elle seule semble détenir la vérité." Personnellement, je n’ai pas senti la moindre arrogance en lisant cet ouvrage... Pourtant j’admire tout autant l’oeuvre de Sickert ( je veux bien sur parler de peinture...)que n’importe quel admirateur. Mais il est évident que si on le lit avec la ferme conviction que Sickert est trop bien pour être coupable du moindre petit delit, cela peut sembler désagréable ... Maintenant si vous ne pouvez pas prouvez qu’il n’est pas l’ éventreur, restez en là. Avec toutes les théories qui nous ont été offerte, à vous de faire le tri, de vous interesser un petit peu plus à l’affaire et de vous faire une opinion. Je trouve bien trop facile de critiquer sans preuves, sans arguments, au lieu de rester ouvert à toutes les propositions qui peuvent s’offrir à vous.

    une jeune interessée (15 ans )a l’affaire Jack the Ripper


    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 8 août 2004, par bastet

      pourquoi je ne peux croire à la théorie de Patricia Cromwell ? parce que cela fait plus de 100 ans que le public ignore le nom de Jack l’Eventreur. La théorie de Cromwell est l’une parmi des milliers, ce qui ne rend pas le cas de l’éventreur moins intéressant, au contraire, il ajoute de l’eau au moulin du mystère. Et croyez moi, j’en suis restée là, j’aime bien lire les "légendes" autour de l’Eventreur, mais j’ai d’autres chats à fouetter, toutefois je reste sur mes positions, j’espère que cela au moins j’y ai droit ? ;-)

      Vous avez le droit de croire à sa théorie autant que les autres à ne pas y croire, c’est à cela que servent les livres et les théories : à ouvrir ou clore des débats.

      Quant à Walter Sickert, je ne suis pas non plus une grande admiratrice de son oeuvre - elle est morbide et sombre, tourmentée, mais intéressante, simplement il n’est pas mon style de peintre, tout comme Patricia Cromwell n’est pas mon style d’auteur. Sans plus et sans acrimonie.


      Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  24 juin 2004, par bastet
    après avoir étudié l’oeuvre et la vie de l’artiste Francis Bacon, je me demande si Patricia Cornwell ne devrait pas aussi faire un livre sur lui, car il pourrait aussi être "l’Eventreur", si on se base sur sa manière d’analyser les artistes ! évidemment, il y a une différence d’époque, mais bon, ça c’est un détail finalement
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 24 mars 2005, par rrose sélavy
      je ne crois vraiment pas que le livre de Patricia Cornwell soit une étude ou une analyse de l’artiste Richard Sickert ! De plus si l’on regarde de plus près Francis Bacon, sa personalité n’a rien de comparable avec celle de Sickert ! Le livre de Patricia Cornwell propose sa version de l’histoire de Jack l’éventreur et repose, non pas uniquement sur le profil de Sickert, mais aussi sur une enquête et des faits. Les artistes seraient-ils à vos yeux des intouchables qui ne peuvent faire le mal autour d’eux ? Ou bien un être sanguinaire et pervers ne peut pas avoir de talent artistique ? Le problème avec ce livre, c’est qu’il expose une hypothèse argumentée qui ,jusque là, n’avait pas été creusée...Les spécialistes ont du mal à se faire à l’idée qu’il puisse y avoir une autre théorie que celles communément admises sur la question. Or cette hypothèse n’est pas plus farfelue.
      Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  24 juin 2004, par Vince

    voila je suis un grand amateur de Jack l’Eventreur, de ses crimes, mais surtout du fait qu’il soit le premier véritable serrial-killer et qu’il ne fut jamais attrapé ;

    je me suis moi-même documenté à mainte reprise sur le sujet et j’ai également une opinion qui est personnelle ;je vous conseil de lire l’exellent livre :jack l’éventreur,Le Journal-Le Dossier-La contreverse.

    Pour moi il ne fait aucun doute :James Maybrick est L’éventreur ;maintenant j’espere connaitre d’autres choses et élément a propos du plus grand criminel de tous les temps qui terrorisa Londres au 19iéme siècle je suis prés a toute discussion enrichissante .Merci


    Jack L’Eventreur de Patricia Cornwell
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 28 juin 2004

      J’aimerais savoir où je pourrais trouver ce livre dont tu parles : jack l’éventreur,Le Journal-Le Dossier-La contreverse.

      Merci d’avance,


      Répondre à ce message
      • > Jack l’éventreur 28 juin 2004, par bastet

        jack l’éventreur, de patricia cornwell est paru en livre de poche ; le livre est le dossier. La controverse par contre est dans ce que les autres journalistes et écrivains, ainsi que les lectrices/lecteurs ont pensé à la lecture de ce livre.

        Il y a aussi un site sur walter sickert sur le net avec des commentaires concernant l’essai de cornwell.


        Répondre à ce message
  • > Jack l’éventreur  9 juin 2004

    Bonjour,

    À propos de Jack l’Éventreur je vous propose de consulter un dossier que j’ai réalisé il y a quelques jours : http://www.epitaphe.org/ ?r=23&a=1 :)

    @ vous lire, The Unholy


    Jack l’Éventreur
    Répondre à ce message
    • > Jack l’éventreur 24 juin 2004, par Vince
      je n’arrive pas a consulter ton dossier ;y-a-t-il un probleme ? l’adreese est-elle bonne ?
      Répondre à ce message
      • > Jack l’éventreur 24 juin 2004, par Dadoo
        Il faut probablement enlever l’espace avant le point d’interrogation. Cet espace a été ajouté automatiquement par le site pour des raisons typographiques...
        Répondre à ce message
        • > Jack l’éventreur 1er juillet 2004, par Aurély
          je suis moi aussi trés intéréssée par Jack l’éventreur j’ai lu le livre de Patricia Cornwell , je le trouve trés bien fait mais je reste néammoins septique. il est certes possible qu’elle ai raison mais nous ne le sauront jamais et c’est nettement mieux ainsi. car si Jack l’éventreur n’était un mysterieux anonyme , peut etre serait il nettement moins interresant ?
          Répondre à ce message