Au nom de tous les hommes de Martin Gray

Au nom de tous les hommes

Le jeudi 6 janvier 2005 par Sheherazade

Après dix années de silence littéraire, l’humaniste reprend la plume pour nous prévenir contre les risques de la barbarie que suscite l’intolérance.

Qu’y a-t-il de mieux que de commencer une nouvelle année avec un livre positif ? C’est ce qu’est ce livre de réflexions du grand humaniste qu’est Martin Gray. Cet homme qui a survécu à toutes les horreurs dont l’humanité est capable, qui a surmonté le plus terrible des malheurs, à savoir la perte de sa première épouse et leurs quatre enfants dans un incendie de forêt, a décidé de sortir d’un silence long de dix années afin de nous obliger une fois encore à regarder les choses en face : si nous ne faisons pas quelque chose, la barbarie humaine, le racisme, l’intolérance vont à nouveau gagner du terrain, jusqu’à gagner tout court.

Le livre peut se lire et s’abandonner à tout instant, mais l’abandonner est nettement plus difficile que le lire, car il y a tant de bonté, tant d’amour pour les humains dans les souvenirs et les réflexions de Martin Gray que l’on se prend à souhaiter lui ressembler. Sans jamais faire la leçon, il nous prévient, nous met en garde contre la haine, le racisme.

Parmi les souvenirs qu’il évoque, il nous fait part des « Justes » qu’il a croisés au cours de sa vie, parmi lesquels Coluche qui trouvera chez Martin Gray l’idée des Restos du Cœur.

En se basant sur le thème de Caïn et Abel, il nous fait voir la dualité qui est en nous, la force de l’amour et dans cette force, la possibilité de changer les choses.

J’ai reçu ce livre parmi les étrennes de Noël ; aucun cadeau ne pouvait être plus beau que celui-ci.


  • > Au nom de tous les hommes  15 janvier 2005, par Nicole

    Bonjour Bastet et bonne année à vous !

    J’aurais voulu trouver quelque chose à dire sur le texte que vous avez mis en ligne au sujet du livre de Martin Gray "Au Nom de tous les Hommes", mais j’ai beau chercher, je ne vois rien à ajouter à l’analyse que vous en faites car je la trouve parfaite. Bravo ! Je crois que, grâce à vous, tous ceux qui ne l’ont pas encore lu peuvent se faire une idée précise de l’intérêt que ce livre représente pour tous et de l’humanisme de son auteur. Amicalement - Nicole


    Répondre à ce message
    • > Au nom de tous les hommes 15 janvier 2005, par bastet

      merci Nicole, de ce message - j’espère que beaucoup de personnes liront le livre, si je peux y contribuer, j’en serai honorée.

      bonne année à vous et encore merci.


      Répondre à ce message